Des cambrioleurs volent son chiot, l’impensable se produit 3 jours plus tard

Les faits se déroulent en Australie, dans la région de Victoria. Elena Sardi et Ryan Hood, couple australien parent d’une petite fille, volent son chiot

© Capture Facebook

Elena Sardi et Ryan Hood, couple australien parent d’une petite fille, volent son chiot

UNE HISTOIRE PAS COMME LES AUTRES

Chiot: Les faits se déroulent en Australie, dans la région de Victoria. Elena Sardi et Ryan Hood, couple australien parent d’une petite fille, ont expérimenté une anecdote qui mérite d’être narrée dans les livres. Tous deux étaient ravis de voir que leur progéniture, Maia, s’entendait à merveille avec le cadeau de ses rêves : un petit labrador pas plus haut que trois pommes. Avec l’arrivée de ce nouveau compagnon poilu, la petite fille de 4 ans était littéralement aux anges. Dès le moment où celui-ci intégra le foyer, elle passait l’intégralité de son temps en sa compagnie. Cependant, après une semaine d’attachement, la vie de Maia s’apprêtait à être chamboulée : en effet, ses parents découvrirent que des malfrats s’étaient introduits dans le domicile familial et qu’en partant, ils avaient pris Sasha ! Trois jours plus tard, l’impensable se produisit…pour ce Chiot

L’ÉMERVEILLEMENT D’UN ENFANT

C’était le plus beau jour de la vie de Maia ; du moins, du peu qu’elle se souvienne. Son jeune esprit était déjà en pleine effervescence ! Les parents de Maia, Elena Sardi et Ryan Hood, lui avaient promis le plus beau des cadeaux et pour son plus grand plaisir, le jour J était finalement arrivé… Alors que ses parents et elle coururent vers la voiture de famille, Maia explosait de joie à l’idée de ce qui allait venir. Ils étaient en chemin vers un tout nouveau destin. Maia n’avait aucune idée de ce qui allait arriver dans quelques jours…

chien
© Capture Facebook

LE JOUR DE L’ADOPTION

La famille Sardi était en route vers l’adoption du petit chiot. Du haut de ses 4 ans, Maia se vit confier la responsabilité d’examiner la portée des chiots qui était concernée. Après tout, c’était à elle de choisir lequel de ces petits labradors serait capable de devenir le nouveau membre de la famille ! Maia décida donc de choisir un chiot âgé de 8 semaines. Il était irrésistible et, au vu de sa bouille, elle ne pouvait rien lui refuser ! Plus heureuse que jamais, elle prit son nouvel ami dans les bras et l’emmena dans sa maison située dans la banlieue de Melbourne (Croydon Hills). Si seulement elle savait que leurs jours ensemble étaient comptés

chien
© Capture Facebook

UN ATTACHEMENT INSTANTANÉ

Dès leur première semaine passée ensemble, Maia et son nouveau chiot, fraîchement prénommé Sasha, devinrent très vite amis. Pendant que les deux parents regardaient les nouveaux amis avec émotion, ils comprirent que ce qu’ils espéraient était en train de se produire : leur fille adorée et leur tout nouveau bébé à poils étaient sur le point de devenir inséparables. Quand Maia se rendait à un endroit, Sasha la suivait au pas ; et vice versa. Pour le plus grand amusement d’Elena et de Ryan, leur petite Maia avait même pris l’habitude de s’endormir dans le lit de Sasha. Mais tous étaient sur le point de connaître une sérieuse descente aux enfers…

chien
© Capture Facebook

SÉPARÉS L’ESPACE D’UN INSTANT… MÉDICAL

Après une semaine inoubliable, faite d’attachement émotionnel profond entre l’enfant et l’adorable chiot, il était temps pour Elena et sa petite fille d’emmener Sasha chez le médecin le plus proche pour procéder à une rapide visite de routine. Tout laissait présager qu’il s’agissait d’un lundi comme les autres… Pendant que mère et fille se dirigèrent vers le rendez-vous médical, Maia n’avait qu’une chose en tête : dire bonjour à sa boule de poils et passer son temps à jouer avec. Mais ce qu’elles allaient découvrir en rentrant chez elles allait chambouler leurs vies à tout jamais…

DE RETOUR À LA MAISON

De retour de leur rendez-vous chez le médecin, Maia et Elena se garèrent dans leur allée et sortirent du véhicule. Maia était impatiente à l’idée de retrouver son nouvel ami pour jouer et gambader avec lui ! Mais, alors qu’elles s’apprêtaient à ouvrir la porte d’entrée de leur domicile, quelque chose d’étrange les interpella. Et ce quelque chose était si insoutenable pour elles qu’elles faillirent s’évanouir.

VIOLATION DE VIE PRIVÉE

La maison de famille de Ryan, Elena et Maia avait en fait été vandalisée et dérobée pendant que mère et fille étaient chez le médecin ; entre 9h30 et 11h30 pour être plus précis. Paniquée, Elena dégaina son téléphone illico presto pour passer un coup de fil à son mari.Alors qu’Elena passait au peigne fin toute son domicile pour voir ce qu’il en restait, elle se rendit compte que le malfrat (ou les malfrats) avaient volé un iPad, des bijoux de grande valeur, des passeports et même un ordinateur assez cher. Mais elle n’allait pas tarder à découvrir que quelque chose d’encore plus terrible avait eu lieu…

UN CHIOT PORTÉ DISPARU

Après avoir écumé tout son domicile pour constater l’ampleur de ce qui avait été dérobé, les membres de la famille s’empressèrent de courir vérifier que le dernier membre en date se portait bien. Ils furent atterrés par ce qu’ils découvrirent… Sasha, le chiot qui n’était avec eux que depuis une semaine, n’était déjà plus là.Soudain, la peur gagna Elena et sa fille. Elles avaient beau fouiller la maison de fond en comble, regarder en dessous de chaque meuble et dans chaque recoin possible et imaginable : même en criant le nom du chien, aucun signe de vie de ce dernier. Sasha n’était pas là.

chien
© Capture Facebook

LE POIDS DE LA TRAGÉDIE

Tandis que Ryan, le père de famille, roulait vitesse grand V pour rejoindre sa femme et sa fille, ces dernières contactèrent la police. Néanmoins, elles avaient toujours du mal à réaliser que leur domicile venait d’être cambriolé. Mais une réalité beaucoup plus compliquée s’apprêtait à se révéler à elles, rendant la pilule d’autant plus difficile à avaler.Leur chiot adoré, âgé de seulement quelques mois, était porté disparu. Et le pire dans tout cela, c’est qu’il n’y avait absolument aucun signe de vie de ce dernier, ni aucune trace indiquant où il aurait bien pu aller… Peut-être avait-il était effrayé par les voleurs ? Peut-être avait-il par conséquent pris la fuite ?

UNE RECHERCHE FRÉNÉTIQUE

Une fois arrivé à la maison, Ryan constata la gravité de la situation et l’ampleur des dégâts causés par les malfrats. Il vit que sa fille, Maia, était totalement dévastée par l’inquiétude et la tristesse. Il décida de l’emmener inspecter tout le quartier, à la recherche du chiot disparu. Ils étaient vraiment dans l’incertitude quant à ce qu’ils pouvaient trouver. Sasha était vraiment un petit chiot : rappelons qu’il n’était âgé que de huit mois ! Cela voulait donc dire qu’il ne pouvait pas courir aussi vite qu’un chien adulte. Si Sasha s’était vraiment enfui, il ne pouvait pas être allé bien loin ! Ryan et Maia regardèrent partout, errant dans le quartier de Croydon Hills sans jamais s’épuiser. Où Sasha pouvait-il se cacher ?

Des cambrioleurs dérobent son chiot, l’impensable se produit 3 jours plus tard
© Capture Facebook

PAS DE CHANCE

Malheureusement, dans leur quête en plein Croydon Holls, Ryan et Maia ne trouvèrent pas Sasha. Alors que le soleil commençait à se coucher et qu’il faisait de plus en plus sombre, Ryan sût qu’il était désormais temps de mettre les recherches en pause. Ils étaient maintenant certains que Sasha ne s’était pas enfui du domicile familial. Une situation bien plus effrayante était en train de se passer. Les cambrioleurs avaient non seulement dérobé des biens, mais ils avaient aussi emmené quelque chose de bien plus précieux sur leur passage : le petit chiot.

Des cambrioleurs dérobent son chiot, l’impensable se produit 3 jours plus tard
© Capture Facebook

LA PANIQUE S’INSTALLE

Bien que les autres objets volés coûtaient très chers, ils étaient tout de même remplaçables. Mais certaines choses ne s’achètent pas avec de l’argent, et sont irrattrapables, qu’importe le montant qu’on y met. Le chiot de la famille était si cher à leurs yeux qu’à vrai dire, tout le reste n’avait plus aucune importance. Tout le monde était terriblement inquiet à propos de Sasha. Et ce n’était pas seulement en raison de la petite taille du chien. Il y avait d’autres risques plus importants.

UN CHIOT EN DANGER

Sasha était si minuscule que la famille n’était même pas capable de le vacciner. Si le chiot venait à être en contact avec d’autres chiens, ou encore d’autres animaux sauvages, cela pourrait être désastreux : il pourrait tomber gravement malade. Ryan essayait de prendre la situation en main, en racontant les faits au maximum de gens que possible et ce, dans le but de sensibiliser le plus de monde à son histoire. Mais, à l’ombre des projecteurs, la situation était moins évidente que ce qu’il laissait transparaître : il était tout aussi anéanti qu’Elena et Maia.

EVALUER LES DÉGÂTS

Expliquer la gravité de la situation à un enfant de 4 ans n’est pas chose simple. Il est difficile pour les enfants de cet âge de comprendre de telles choses. L’innocence de Maia a volé en éclats. La petite fille commença à avoir des cauchemars, traumatisée par la violation de sa maison et par le voleur qui avait enlevé son nouveau meilleur ami. Le choc était tel qu’il bouleversa même les membres plus âgés de la famille. Dès le moment où elle découvrit qu’il y avait intrusion, Elena ne put s’empêcher de trembler. Ils devaient faire quelque chose, et vite.

Des cambrioleurs dérobent son chiot, l’impensable se produit 3 jours plus tard
© Capture Facebook

FAIRE PASSER LE MOT

Face à cette tragédie, la famille décida donc d’imprimer des flyers pour les tapisser sur tous les murs de la ville. Ils s’emparèrent des réseaux sociaux, demandant de l’aide pour retrouver leur cher petit chiot adoré. Une autre partie du plan d’action consistait à démarcher tous les refuges animaliers de la ville : en effet, Sasha avait une micro-puce et s’était peut-être retrouvé là-bas par hasard. A leur grand dam, malgré la présence de la micro-puce, leur chiot adoré ne se trouvait dans aucun des refuges animaliers de Melbourne. Mais leur malchance fit la Une des journaux et de la presse locale. La famille Sardi était interviewée un peu partout dans la région : la presse était donc devenue un allié de taille dans leur quête.

EN CHASSE

La police de Victoria (l’Etat australien dans lequel vit la famille Sardi) s’engagea presque automatiquement dans les recherches. Ils décidèrent que les réseaux sociaux étaient une plateforme excellente pour les aider : ainsi ils publièrent des photos et un rapport vidéo du petit chien disparu, avec autant d’informations que possible sur leur propre compte Twitter. A travers la police de Victoria, la famille Sardi pria le coupable de leur rendre le petit chiot, même de manière anonyme, sans jamais demander le retour de tous leurs biens volés. Ils prévinrent les malfrats que Sasha était doté d’une micro-puce, et qu’ils pourraient eux-mêmes être potentiellement tracés. Mais cette technique porterait-elle ses fruits ?

PERTE D’ESPOIR

Qu’importent tous les efforts déployés, combien de personnes étaient mobilisées, aucune technique ne fonctionna. Ainsi, chaque jour qui passait faisait grandir l’inquiétude et la tristesse du foyer. Ce mercredi-là, les trois membres de la famille Sardi se couchèrent le cœur lourd. Ils étaient débordés par tout le soutien qu’ils avaient jusqu’alors reçu, mais ils étaient éreintés, épuisés de chercher en vain, fatigués de l’incertitude, et drainés par les journalistes et les « feux des projecteurs ».

UN FOYER BIEN SILENCIEUX

Le lendemain matin, aux alentours de 7h, la maman se réveilla et se rendit silencieusement dans la cuisine pour se faire un petit café. C’était un peu sa routine du matin et elle la faisait presque machinalement, sans jamais prêter attention à ce qui l’entourait. A ce moment-là, Ryan et Maia n’étaient pas encore réveillés. La maison était donc parfaitement silencieuse. Mais, alors qu’Elena faisait couler son café, quelque chose attira son attention, son cœur fit alors un bond dans sa poitrine. De quoi s’agissait-il ?

Des cambrioleurs dérobent son chiot, l’impensable se produit 3 jours plus tard
© Capture Facebook

DANS L’OBSCURITÉ

Dès cet instant, elle contempla le jardin à travers la fenêtre de la cuisine. Il n’y avait rien de spécial à regarder, son regard était un peu perdu, hasardeux, mais il finit par s’attarder sur un élément qui était loin d’être anodin… Mais le hasard fait bien les choses ! Ainsi, cette fois-ci, il mena Elena directement à la niche de Sasha. Quelque chose semblait s’y dissimuler, une sorte d’ombre, comme un mouvement soudain. Elena, déjà tendue par tous les événements qui eurent lieu durant la semaine, fut directement alerte. Était-ce un animal sauvage ? Ou pire, peut-être que les voleurs étaient de retour ? Elle sortit du domicile pour voir de quoi il s’agissait.

UN VISITEUR MYSTÈRE

Puisque personne n’avait été appréhendé ou mis en examen pour le crime, il était tout à fait possible que les criminels soient revenus pour un deuxième cambriolage. Bien que cela pouvait être dangereux, Elena fit confiance à son instinct. Elle ouvrit la porte et s’avança avec précaution vers le jardin. S’il y avait réellement des cambrioleurs, ils pourraient très bien être armés. Mais elle prit le risque et essaya autre chose. Elle s’écria : « Sasha ? ».

UN RÉVEIL DIFFICILE

Ryan et Maia se réveillèrent chacun de leur côté, dans leur chambre, par la voix de quelqu’un qui criait quelque part dans le séjour. Tirés brutalement hors de leur sommeil, ils sautèrent de leur lit et coururent vers là d’où venait le bruit. A l’instar d’Elena, tous deux étaient tendus par les événements passés ; c’était là une manière plutôt stressante de démarrer la journée. Quand ils arrivèrent dans le séjour, ce qu’ils y virent dépassait l’entendement.

UN ATTACHEMENT INÉLUCTABLE ENVERS LE FOYER

Lorsque Elena se rendit dans le jardin en criant le nom de Sasha, le chiot accourut immédiatement ! Le petit chiot volé était finalement de retour au foyer. A vrai dire, plus personne n’y croyait. Mais aussitôt revenu, aussitôt câliné ! Tous se jetèrent sur Sasha pour le serrer dans leurs bras, le combler de bisous, et tout le toutim. Ils se mirent même à pleurer de joie. Qui que soient les voleurs, et quelles que soient leurs motivations, ils avaient finalement décidé de rendre le chiot. Désormais, malgré leur excitation, ils devaient agir rapidement.

DOUBLE VÉRIFICATION

Après le torrent d’émotion survenu suite aux retrouvailles entre la famille et le chiot, les Sardi décidèrent immédiatement d’emmener Sasha chez le vétérinaire. En effet, il n’y avait aucun moyen de savoir où le chiot se trouvait et ce à quoi il avait dû être exposé durant les jours passés ; il était donc primordial de l’emmener faire un check-up. Mais il était aussi primordial de faire vacciner Sasha ! Pourquoi attendre plus longtemps ? Une fois cela fait, ils retourneraient alors tous à la maison. Y avait-il un peu d’espoir pour retrouver d’autres objets volés ?

Chiot : UN MIRACLE

Aucun autre objet volé ne refit son apparition. Mais bienheureusement, la chose qui leur était la plus chère, à savoir, le quatrième membre de la famille, était revenu sain et sauf. Même si les voleurs n’ont pas été attrapés, la famille pouvait enfin de nouveau respirer. La police locale n’avait aucune idée de comment Sasha avait pu retrouver sa maison. Ryan pensait les coupables furent pris par un élan de bonté et qu’ils décidèrent finalement de relâcher le petit chiot. Mais, si cette situation peu paraître ridicule pour certains, une autre histoire stupéfiante, ayant eu lieu en Angleterre, risque bien de les bouleverser à tout jamais…

Des cambrioleurs dérobent son chiot, l’impensable se produit 3 jours plus tard
© Capture Facebook

VOUS AVEZ DU COURRIER

De l’autre côté du globe, c’était un jour comme les autres pour Richard Guttfield. Tranquillement posé dans sa demeure de Marsworth dans le Buckinghamshire en Angleterre, Richard n’était pas prêt pour l’histoire qui l’attendait… Son ami et lui étaient en train de jouer dans la piscine du jardin, pendant que ses deux chiens, Fred et Wilma, jouaient à l’extérieur. Il n’avait aucune raison d’être suspicieux. Il attendait simplement un colis de nourriture pour chien qu’il avait commandé sur Amazon. Quand le van de livraison se gara dans l’allée de Richard, il ne sortit pas pour le saluer. Mais ce qui se passa après allait changer sa vie à tout jamais…

Chiot : LIVRAISON SPÉCIALE

Quand Richard sortit de la piscine et sortit dehors, il découvrit que le livreur lui avait laissé un colis à côté de son allée. Alors qu’il avait reçu un colis, il manquait tout de même un paquet. Il réalisa que son chien Fred était tout seul. Son autre compagnon poilu, Wilma, n’était pas là. Horrifié à l’idée qu’elle ait pu s’enfuir, Richard décida d’appeler le livreur d’Amazon. Mais ce n’était pas pour les bonnes raisons.

Chiot : QUI EST À BLÂMER ?

De prime abord, bien qu’il était quelque peu stressé, Richard garda son sang-froid. Alors en ligne avec Amazon, il ne porta aucune accusation. Il voulait juste savoir si le livreur avait aperçu sa chère Wilma. Peut-être s’était-elle enfuie avant même que le livreur ne débarque ? Ou peut-être qu’il l’avait accidentellement laissé en dehors du terrain ? Mais l’entreprise resta silencieuse. Il n’en fallut pas plus à Richard pour imaginer les pires scénarios possibles. Et, pris de paranoïa, une idée folle lui traversa l’esprit : quelque part, un livreur était en possession d’un chien volé, SON chien.

LANCEMENT DE CAMPAGNE

Richard et les membres de sa famille étaient profondément choqués par ce qui venait de se passer. Il était complètement impossible de comprendre pourquoi un livreur volerait un chien sans raison apparente. Ils commencèrent à partir à sa recherche sans réfléchir. Richard et sa famille se mirent en mode « battle » : ils postèrent des flyers et lancèrent même une campagne sur internet pour tenter de localiser le petit chien. Après tout, les chiens comme Wilma pouvaient coûter jusqu’à 1200 livres sterling. Pour maximiser leurs chances de retrouver le chiot, la sœur de Richard, Lin, eut une idée assez surprenante…

Chiot : DÉMARCHER ET ENCORE DÉMARCHER

Tout comme le reste de la famille, Lin en avait assez de ne recevoir aucune réponse. Elle décida alors que la meilleure chose à faire était de faire une chose à laquelle personne n’avait pensé : s’adresser directement au sommet de la chaîne de valeur. Afin de retrouver Wilma le plus rapidement possible, elle se rendit compte qu’il fallait faire bien plus que seulement passer quelques coups de fil. Elle réussit à localiser une adresse mail d’importance capitale sur internet, et en compagnie de Richard, elle rédigea une lettre très étayée pour expliquer leur situation. Mais qui était le destinataire ?

Des cambrioleurs dérobent son chiot, l’impensable se produit 3 jours plus tard
© Capture Facebook

UN MAIL COURAGEUX

Lin et Richard était en fait adressée au CEO d’Amazon ; j’ai nommé Jeff Bezos lui-même ! D’ordinaire, c’était le genre d’interaction qu’ils n’auraient jamais osé initié d’eux-mêmes. Mais l’idée qu’il y ait un chien disparu quelque part leur était si insupportable qu’ils étaient désespérés. Il se passa quelques temps après l’envoi du mail et, sans aucun réponse de la part de qui que ce soit, Richard et Lin commencèrent peu à peu à perdre espoir. Mais un beau jour, à la grande surprise de tous, ils reçurent un coup de fil d’une importance capitale.

UNE RÉUNION FOLLE

C’était Rob Levy, manager logistique d’Amazon pour la zone concernée, qui était au bout du combiné. Il rassura Richard et lui dit que sa mission principale du jour allait consister en la recherche de Wilma. Et il savait exactement comment faire. Grâce au GPS situé dans les camions de livraison, Levy localisa le camion qui s’était rendu chez Richard. En l’espace de quelques heures seulement, le chien fut retrouvé !

Source: Marie France